Carnet de lectures

L'Allègement des vernis, Paul Saint Bris, Éditions Philippe Rey
Carnet de lectures · 16 février 2024
Le moment ne serait-il pas venu de faire émerger Monna Lisa de sa ❝marée verdâtre❞ en allégeant les vernis ? Qui pour cette opération périlleuse ? Paul Saint Bris mêle avec une aisance confondante documentaire (on y apprend beaucoup tant sur l’art de la restauration et la gestion des collections que sur la vie intérieure d’un grand musée), suspense (on retient son souffle comme on aimerait retenir les pinceaux du restaurateur) et satire (on glousse avec délice). Réjouissant.

Lungomare, Sébastien Berlendis, Actes Sud
Carnet de lectures · 06 février 2024
Le temps d’un été, Sébastien Berlendis déambule le long de la côte ligure, entre San Remo et Portovenere, entre présent et souvenirs, réalité et fantasme. Lungomare est un roman singulier qui dit la simplicité de la vie. S’y agrègent l’instant présent et le passé dans une Italie solaire et charnelle dont l’apparente plénitude cache pourtant une mélancolie un peu inquiète. Un voyage sensuel, baigné de la toujours somptueuse lumière italienne. 80 pages de bonheur pur.

Vider les lieux, Olivier Rolin, Gallimard
Carnet de lectures · 16 janvier 2024
Olivier Rolin vide les lieux et, en archéologue de son passé, raconte ce qu’il en coûte d’avoir à quitter un appartement où il a vécu pendant près de quarante ans. On chemine avec lui, de digression en digression, alors qu'il revisite les instants d’une vie en s'efforçant d’en restituer toute l’intensité. Terriblement émouvant.

Mon Avent littéraire 2023
Carnet de lectures · 01 décembre 2023
Comme chaque mois de décembre, un petit tour d'horizon des lectures qui ont marqué mon année de lectrice. 24 livres pour les 24 jours précédant Noël. Ouverture d'une case chaque jour jusqu'au 24 décembre.

Éden, Auður Ava Ólafsdóttir, Zulma
Carnet de lectures · 22 novembre 2023
L’Éden selon Auður Ava Ólafsdóttir est en péril. Toutefois l’autrice a semé entre les lignes de quoi ne pas désespérer tout à fait. Un roman délicat, pas sentencieux pour un sou, qui aborde quantité de sujets au cœur de nos préoccupations actuelles avec une habileté telle qu’il échappe à l’effet fourre-tout. Une lecture bienfaisante.

Les Épopées minuscules, Sandrine Tolotti, Premier Parallèle
Carnet de lectures · 14 novembre 2023
En 100 contes vrais, Sandrine Tolotti écrit sur cette chose familière que nous perdons parfois de vue : le quotidien, ses petits riens et leur content de merveilleux pour qui sait regarder. On émerge de ces voyages immobiles à la découverte des autres et de soi le sourire aux lèvres, le cœur chaud et la tête encore étourdie d’avoir rencontré des vies innombrables dont certaines entrent en résonance avec nos propres épopées minuscules. Épatant.

Les deux Beune, Pierre Michon, Verdier
Carnet de lectures · 02 novembre 2023
Il aura fallu attendre 27 ans pour lire la suite de La grande Beune. La petite Beune a paru au printemps et voilà Les deux Beune publié chez Verdier. Le lecteur voit sa patience récompensée par un récit des origines bref, tendu, charnel, archaïque, primitif, violent, païen, dans lequel Pierre Michon excelle dans l'art du dilatoire : la chasse plutôt que la prise. Du grand Michon.

La Mémoire délavée, Nathacha Appanah, Mercure de France
Carnet de lectures · 26 octobre 2023
La collection Traits & Portraits accueille des textes à caractère autobiographique assortis d'un matériau iconographique souvent tiré des archives de l'auteur. En retraçant la trajectoire de sa famille de l'Inde du XIXe siècle à l'île Maurice à la France, en repigmentant les zones délavées de la mémoire, Nathacha Appanah dessine sa généalogie, y trouve son identité et prouve qu'écrire est une manière d’éviter de tout perdre en retenant ce qui peut encore l’être. Un hommage généreux et pudique.

Une façon d'aimer, Dominique Barbéris, Gallimard
Carnet de lectures · 17 octobre 2023
La vérité n’est jamais autant désirable que lorsqu’on peut s’en approcher sans s’en saisir tout à fait. À partir de quelques photos jaunies et de papiers à l'encre presque effacée, la narratrice d'Une façon d’aimer imagine ce qu'aurait pu être la vie de sa tante Madeleine dans le Cameroun d'avant l'Indépendance. Est-il possible de recomposer l’histoire d’une personne sans la comprendre ? Inventer n’est-ce pas forcément mentir ?

Le vieil incendie, Élisa Shua Dusapin, Éditions Zoé
Carnet de lectures · 11 octobre 2023
Le vieil incendie, quatrième roman d'Élisa Shua Dusapin, prend la forme d’un journal. Deux soeurs, Agathe et Véra, vont vider la maison familiale et passer neuf jours de novembre en Périgord, en des lieux chargés de souvenirs qui lentement remontent à la surface. Une intrigue faussement simple pour un roman à pages comptées, d’une grande délicatesse, porté par une écriture sans fioritures ni bavardage, à mille lieues de la profondeur du propos.

Afficher plus