Puoi leggere, leggere, leggere, che è la cosa più bella che si possa fare in gioventù: e piano piano ti sentirai arricchire dentro, sentirai formarsi dentro di te quell'esperienza speciale che è la cultura.

Pier Paolo Pasolini, Vie Nuove, 08.07.1965

 

꧁ Jean-Jacques Sempé ꧂
꧁ Jean-Jacques Sempé ꧂

 Bienvenue au milieu des 

carnets épars de Calliope Pétrichor

 

  

Carnets de mots, ceux des autres, parfois les miens, souvent les miens sur les leurs que j'aime lire depuis toujours ou depuis peu ;

Carnets qui, avec le temps je l'espère, aspireront à garder un oeil sur les arts et prêter une oreille aux bruits du monde ;

Carnets vagabonds qui s'autoriseront les chemins de traverse en quête d'autres horizons.

 

Le Carnet de lectures est une manière de journal littéraire. Mes billets sont des instantanés de mon ressenti soit, avec les mots d'Arnaud Viviant, l'écriture de l'aventure d'une lecture.

Objectivement subjectifs donc, bien que toujours argumentés, ils disent, le plus sincèrement possible, l'enthousiasme ou la déconvenue.

 

N'hésitez pas à me glisser quelques mots :

 soit au bas des billets dans un commentaire auquel je répondrai au même endroit, votre E-mail n'étant ni collecté ni affiché en ce cas ;

✧ soit dans ma boîte de réception, grâce au formulaire ci-dessous, si vous préférez correspondre en marge du blog afin que votre message n'y soit pas publié.

 

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


꧁ Illustration ⩫ Léon Spilliaert, Marine après l'orage, c. 1909