ARTICLES AVEC LE TAG : "autoédition"



Écrire · 15 novembre 2017
La 4e de couverture, aussi appelée plat verso, est une page décisive, voire stratégique. Certes, la couverture et le titre accrochent le regard, mais c’est la 4e de couverture qui incite le lecteur à ouvrir le livre et l’invite à l’acheter… ou pas.

Publier · 26 juillet 2017
Même si le livre papier a encore de beaux jours devant lui et que rien ne remplacera le plaisir d’avoir en main un beau livre, de sentir l’encre, d’apprécier le grain du papier, l’eBook grignote d’année en année des parts de marché sous la pression des lecteurs, au point que les auteurs ne peuvent plus faire l’impasse sur la version numérique de leur ouvrage. Pour les auteurs autoédités, l’eBook, alliant un faible coût à la possibilité d’une large distribution, est incontournable.

Publier · 07 juillet 2017
Un auteur autoédité, en plus d’être auteur et éditeur, se doit d’être un peu comptable dans la mesure où il va devoir calculer ses investissements au plus juste pour fixer le prix de vente de son livre. Or, autant il est facile d’apprécier certains coûts éditoriaux, artistiques ou de fabrication, autant il est difficile de jauger avec exactitude les coûts annexes, pourtant indispensables à prendre en compte. Et que dire de considérations moins terre à terre ?

Écrire · 09 juin 2017
Un bon titre n'a jamais sauvé un mauvais roman. Il ne fait pas un livre, encore moins une œuvre, car un livre ne peut briller uniquement par son titre, même si c'est bien lui qui occupe les premières conversations. Quel est l’avantage de trouver le bon titre ? Et comment s'y prendre ?

Publier · 12 avril 2017
Pourquoi faire appel à un correcteur-relecteur dont la prestation est payante quand il est possible de trouver un bêta-lecteur qui fera le travail gratuitement ? Quelle valeur ajoutée peut avoir un professionnel de l'édition au moment de relire son manuscrit ?

Écrire · 08 mars 2017
Quelques conseils simples pour relire son manuscrit efficacement. Que vous envisagiez l’autoédition ou l’envoi de votre manuscrit aux maisons d’édition, la relecture est une étape dont vous ne pouvez pas faire l’économie. Elle est indispensable car un texte soigné, débarrassé de ses coquilles et lourdeurs, est un argument solide.

Publier · 08 février 2017
L'autoédition : repli stratégique ou choix de la liberté ?

Écrire · 03 août 2016
La sagesse populaire dit qu'on ne doit pas juger un livre à sa couverture... et pourtant ! Comment un livre happe-t-il son lecteur ?