Mes lectures

Mes lectures · 18. octobre 2019
Londres. Deuxième moitié du XIXe siècle. Des destins s'entrelacent, s'entrechoquent alors même que Sébastien Spitzer tresse faits historiques et romanesque, destinées individuelles et celle d'un pays en proie à une profonde mutation. Dans cette société où les richesses ostentatoires côtoient la misère la plus sordide, nous suivons Freddy, "enfant de personne et de nulle part".

Mes lectures · 09. octobre 2019
Rhapsodie, ces chants que l’on coud les uns aux autres. Rhapsodie, la voix d'Abad, 13 ans, que Sofia Aouine fait s'élever pour coudre le patchwork des vies désastreuses de ceux qui habitent la rue Léon, Paris, 18e. Un premier roman sans filtre et décomplexé.

Mes lectures · 04. octobre 2019
"Oscar est mort parce que je l'ai regardé mourir, sans bouger." Il m’est toujours délicat d’écrire contre un roman dont l’auteur débute à peine, mais il est nécessaire de mettre des mots sur une déconvenue.

Mes lectures · 26. septembre 2019
Vladimir et Édith Savidan, leur fille Anka vivent à Kerlé, petit bourg breton d’à peine 12 437 habitants, au bord du golfe de Gascogne. Le deuxième roman d’Odile d’Oultremont s’ouvre ce jour tempétueux de février 2017 où Vladimir, marin-pêcheur à bord du Baïkonour, disparaît. L’océan a vomi le bateau, englouti l’homme. Alors qu’en l’absence d’un corps à enterrer, Édith s’enfonce dans le déni, Anka entre en résistance, portant seule le deuil de ce père tant aimé.

Mes lectures · 20. septembre 2019
Kate, 19 ans, rentre de Marbella où elle était en vacances. Elle ignore encore que son amoureux parti étudier en Israël, a trouvé la mort dans un attentat quelques semaines plus tôt. Son décès, puis son enterrement lui ont été cachés par sa famille au prétexte de ne pas gâcher son séjour espagnol. Attendre un fantôme est le récit à contretemps de l’après-coup, du contrecoup, du déni. Attendre un fantôme est également le récit de la corrosive toxicité des liens familiaux.

Mes lectures · 15. septembre 2019
« Elle voudrait lever la tête mais elle n'y arrive pas. » Elle, c’est Adèle, condamnée à douze mois dont six avec sursis, au dernier jour de son procès. Comment en est-elle arrivée là ? Pour le savoir, il nous faut partir à rebours, remonter le temps, revenir à ce vendredi 13 novembre 2015. Avec "Une fille sans histoire", Constance Rivière signe un premier roman glaçant.

Mes lectures · 28. juin 2016
Quand une autrice rencontre sa lectrice. Lire l’essai de Virginia Woolf dans cette version-ci est la preuve que les traductions ne doivent pas être figées, enfermées dans le carcan d’une époque mais évoluer, suivre les courants, prendre l’air du temps. D’où la nécessité de ne jamais cesser de mettre en chantier de nouvelles traductions qui dépoussièrent les textes déjà traduits.